Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel

~~Mercredi 15 juin 2016 –

Sortie des anciens de l'association "Dynamic'Club 88" Expédition bien au-delà de nos frontières naturelles de la presqu'île d'Anneville Ambourville et Berville sur Seine.

Nous en rêvons tous, nos anciens l'ont réalisé - eux ont osé -. Après un plantureux déjeuner sous le tepee principal du "Rêve de Bisons" de Muchedent, nos intrépides voyageurs ont remisé pour quelques heures au placard: rhumatismes, arthroses, petites et grandes douleurs, pour embarquer d'un pas alerte à bord des confortables camions et remorques issus de l'armée. Jetées par-dessus les rambardes : béquilles, chaises roulantes, prothèses (excepté dentaires), etc. Et, en route pour la grande aventure… Quelques minutes de voyage sur le chemin d'asphalte, et nos braves visiteurs se retrouvent dans le domaine des bisons, bisonnes et bisonneaux, quelques biches chargées de l'entretien des pelouses. Accueil chaleureux de nos hôtes, entente absolument cordiale. Bien sûr, il n'est pas envisagé une seconde de parler du déjeuner, où nos braves retraités becquetèrent gourmandement un des leurs (je parle de nos hôtes : les bisons); diplomatie de rigueur: ne jamais froisser ceux qui nous accueillent. Après bien des adieux touchants et promesse de bientôt revenir, nos intrépides aventuriers tentent de quitter le territoire de nos sympathiques ruminants. C'est sans compter sur un de ces braves mammifères, certainement le plus âgé et le plus impressionnant, qui n'entend pas de cette oreille laisser partir nos braves hominidés à bord de leurs confortables véhicules; ou alors qu'il doit faire partie de l'équipe, étant ancien lui-même. Couché devant l'ultime barrière de sortie, ce n'est qu'après bien de palabres que ce grand seigneur consent à laisser passer nos braves aventuriers, frôlant au passage les flancs des véhicules et quelques genoux apeurés, il s'éloigne lentement, vérifiant en passant si réellement, comme il avait été affirmé l'instant d'avant, qu'il ne restait pas une petite place pour lui. Bien dommage, un adhérent de plus n'est pas à dédaigner, surtout de ce gabarit. Je suis sûr qu'il aurait pesé dans les décisions lors des réunions de l'association. Et tout ceci se passait par un ciel d'un bleu gris foncé, laissant filtrer quelques rayons de soleil de temps à autres. Mais à l'arrivée dans le domaine des cerfs, biches et daims, l'averse menaçante s'amusa à verser. C'aurait pu quelque peu gâcher le plaisir des visiteurs, mais curieusement, cela ne fit qu'exciter leur humeur badine. Les roulis des véhicules permirent aux bâches relevées sur les côtés de libérer leur trop-plein sur les genoux des passagers, et quelques trous dans la partie haute laissèrent passer suffisamment d'eau pour remplir les bancs, quelque peu cuvettes, dans lesquelles la partie charnue de nos valeureux retraités pataugeait joyeusement. L'inévitable plaisanterie de bon ton ne tarda pas à jaillir par une voix féminine : « je commence à mouiller » - ce qui fit beaucoup rire… et une voix mâle répondit d'un ton acerbe: « et alors, on a tous le cul mouillé… » Ce qui fit beaucoup rire aussi. De retour au tepee , la chaleur écrasante de cette mi-juin obligeant à un rafraîchissement, sous la forme d'un bon chocolat bien chaud, permit à nos intrépides voyageurs de faire la synthèse de cette journée: « faudra le refaire » - cri unanime - . A l'année prochaine pour une autre grande aventure.

SORTIE DES ANCIENS
SORTIE DES ANCIENS
SORTIE DES ANCIENS
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article