Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel

Mieux vaut tard que jamais. Ce jeudi 18 décembre, nos adhérents du club du 3ème âge célébraient  le printemps 2008. Non pas que le temps fut particulièrement mauvais au premier semestre, il fut normalement exécrable, mais cette célébration fut retardée pour raison de santé.  La plupart, comme nous tous à cette époque,  étant enrhubés par l’hubidité  stagnante de notre contrée.  

C’est en bord de Seine qu’eut lieu ce moment festif.  Au restaurant  la « Pleuperaie » exactement.  Dès  l’apéro, un soleil timide de fin d’automne éclaira à travers les vitres  les verres levés pour cet instant solennel et réchauffa  le cœur de nos adhérents,  rafraichi de temps à autres par une brise marine venant du grand large, au niveau de la Seine,  lors de l’ouverture intempestive de la porte d’entrée par quelques clients bien peu soucieux de notre précieuse santé.  Ce fut un régal.  Pas la brise, le repas et l’ambiance, évidemment.

Mais voilà. Et le repas de fin d’année 2008 traditionnel ? hein ! Quand c’est t’i que l’on le fera donc ? dis donc ! Ben au printemps suivant pardi ! Ca coule de source. Au mois de mars, par exemple. On dégustera la bûche de Noël  printanière.  En même temps que la bière de mars, la nouvelle cuvée de l’année.   On appréciera   la texture et la suavité amère de l’une et la doucetteuse volupté fruitée de l’autre.   Ils sont sacrément fortiches nos anciens. Sur le plan gastronomique,  nous les apprentis du 3ème âge ne sommes pas prêts de les battre.

Vivement le printemps prochain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article